L’édition 2018 du festival est terminée

Le 29 avril à Brégnier-Cordon,

il y avait en ouverture du festival

ENSEMBLE ORCHESTRAL DE VILLEFRANCHE

48 musiciens

Venez découvrir un véritable orchestre symphonique, en LIVE !

Programme:

Ouverture Idomeneo de W.A. Mozart
Symphonie Inachevée de F. Schubert
5° symphonie de L.V. Beethoven

1808 – L’Europe, plongée dans les guerres napoléoniennes, est tourmentée. Beethoven est déjà célèbre. Sa surdité progresse et le rend taciturne, suicidaire même. Il compose deux nouvelles symphonies la 5e et la 6e, qui sont créées dans un ultime concert avant le départ de Vienne, en 1808. Malgré les faiblesses de l’exécution, la 5e laisse d’emblée une forte impression. « Le début le plus agressif dans une symphonie », commente le chef d’orchestre allemand Christoph Eschenbach. Beethoven aimait à dire : « entre plusieurs mélodies, je ne choisis pas la plus élaborée ou la plus belle, mais celle qui frappe le plus »
 
Quatorze ans plus tard, en 1822, Franz Schubert écrit les premières notes de l’une des symphonies les plus célèbres de toute l’histoire de la musique ; il ne la terminera jamais et personne n’explique ce mystère. Schubert meurt six ans plus tard, il a 31 ans. Sa symphonie Inachevée sera créée quarante ans après.
 
Les 50 musiciens de l’Ensemble orchestral de Villefranche dirigés par Fabien Bernoud s’attaquent à un programme titanesque. Et rien que pour notre plaisir, s’ajoutera l’ouverture de l’opéra peu joué de Mozart, Idomeneo, aux teintes enthousiastes comme l’insatiable joie de vivre du compositeur.
 
« C’est très grand, c’est absolument fou ! » Goethe
 
« L’auditoire, dans un moment de vertige, a couvert l’orchestre de ses cris; c’étaient des exclamations furieuses mêlées de larmes et d’éclats de rire… Un spasme nerveux agitait toute la salle ». Berlioz